Passer au contenu principal

Les fusions, acquisitions et désinvestissement

Combinez ou dissociez les organisations avec des stratégies d’intégration intelligentes.

Les fusions, acquisitions et désinvestissement

When considering the IT challenges of Merger and Acquisition activity, we can also consider divestment activity as it surfaces similar considerations. Logically, we should consider it as a set of organisational and technology integration/adoption challenges. Primarily, it is a business led activity that is or should be closely aligned to the Target Operating Model of the resulting organisation.

Lorsque nous considérons les défis informatiques des activités reliés à la fusion et l’acquisition, nous pouvons également envisager une activité de désinvestissement car elle fait apparaître des considérations similaires. Logiquement, nous devrions le considérer comme un ensemble de défis d’intégration et d’adoption organisationnels et technologiques. Il s’agit principalement d’une activité dirigée par l’entreprise qui est ou devrait être étroitement alignée sur le modèle opérationnel cible de l’organisation qui en résulte.

Les avantages de bien le faire

Protéger le succès des deux opérations.

Suivre un chemin critique logique et efficace.

Atteindre le coût total de possession le plus bas.

Fournir une base solide pour l'innovation continue.

Comment aborder les fusions et acquisitions?

Les organisations qui abordent ce bien commencent avec un modèle opérationnel ciblé axé sur l’entreprise. Ils vérifient ensuite les données fondamentales et l’architecture pour comprendre comment elles prennent en charge ce modèle. Toutes les organisations en croissance se retrouvent à rationaliser la duplication fonctionnelle dans les systèmes qu’elles ont acquis au fil du temps. Comprendre ce qui fonctionnera implique de travailler en arrière à partir de l’état final souhaité.

Les caractéristiques du modèle opérationnel définissent dans une plus large mesure comment l’organisation informatique doit aborder le défi. Jeanne Ross définit quatre modèles opérationnels:

Chaque modèle définit la mesure dans laquelle nous intégrons les systèmes par rapport à l’adoption des systèmes et processus de base. Cependant, les activités sous-jacentes d’audit de ce qui existe en termes informatiques et de rationalisation de ce qui a commencé comme des architectures indépendantes sont les mêmes. Même lorsque l’objectif final ou l’état cible est l’unification de l’informatique, il se peut qu’une intégration importante soit requise au départ dans le processus d’unification. Cela pourrait bien être suivi d’une importante activité de migration de données.

Les données et la capacité d’intégration de l’organisation sont essentielles au succès d’une organisation qui cherche à atteindre l’un de ces modèles d’exploitation de l’état final souhaités. Il faut du temps pour rationaliser la duplication des systèmes dans les fusions et acquisitions et les obligations contractuelles avec les fournisseurs dictent souvent le rythme de l’activité. De même, les obligations statutaires de l’organisation déterminent souvent les priorités en termes d’activité informatique.

Les données et la capacité d’intégration de l’organisation sont généralement ce qui définit sa capacité à réussir dans le processus. Une fonction de capacité d’intégration mature est capable de mettre en évidence le chemin critique des données dans l’organisation. Il évalue la force des systèmes dupliqués en termes d’intégration et comprend où les modèles de données et les processus se croisent. Le chemin critique d’intégration entre les systèmes est fondamental pour comprendre quels systèmes ou technologies sont essentiels au succès de l’organisation.

Des erreurs fréquentes

Être informatisé dans l’approche

L’une des principales erreurs commises par les organisations au cours de ces projets est d’être dirigée par l’informatique sans avoir au préalable un modèle opérationnel cible clair et axé sur l’entreprise pour l’entité fusionnée / acquise. Cela peut conduire l’organisation à prioriser l’intégration ou l’adoption en fonction de ce qui est le plus opportun ou le plus simple plutôt que de ce dont l’entreprise a besoin.

Échec de systèmes et processus d’audit suffisants

Ne pas auditer suffisamment les systèmes, les contrats avec les fournisseurs et les processus commerciaux clés est une autre erreur que les organisations commettent en abordant cette question. La façon dont les systèmes sont utilisés et les processus qui les sous-tendent sont souvent la clé du succès de cette organisation, voire de sa viabilité. Le simple fait de supposer que ce que possède une organisation fonctionnera pour l’autre peut rapidement devenir un risque pour la viabilité commerciale globale d’une entité acquise ou fusionnée. L’adoption des processus et des systèmes d’une organisation mère a des implications sur la manière dont les employés sont rémunérés et les avantages qu’ils reçoivent.

La rationalisation des investissements basés sur le coût technologique plutôt que le coût total de possession

Lorsque les organisations ont des besoins significativement différents en termes de processus, ce qui peut ressembler à une décision informatique commerciale judicieuse d’émerger une exigence dans une mise en œuvre peut devenir une mise en œuvre très compliquée. Le coût de deux systèmes intégrés répondant logiquement au même besoin ne se traduit pas toujours par un coût d’exploitation supérieur à celui de l’un. Les organisations doivent comprendre le coût total de possession de chaque approche, pas seulement les coûts individuels de licence et l’abonnement.

Ne pas établir de bases de données et d’architecture solides

En charger plus sur une fondation fragile est un moyen de faire s’écrouler les choses. De même, supposer que les modèles de données ou l’architecture globale ne changent pas peut saper considérablement vos fondations existantes. Il est facile d’oublier où la plus petite entité acquise a une approche architecturale supérieure.

Pourquoi Chakray?

Chez Chakray, nous travaillons avec des organisations pour fournir et développer leurs données et leur capacité d’intégration. Nous aidons les organisations à jeter les bases de la technologie et de l’architecture qui prennent en charge leurs modèles d’exploitation cibles. Cela les aide à assurer le succès de leur parcours de fusion, d’acquisition ou de désinvestissement.

Peut-être que ça peut vous intéresser…

Plus d'informations et de lecture sur des sujets liés à cette page

legacy
Sudaraka Jayashanka
Managing Director
Jagath Ariyarathne
Solutions Architect
Vince Blogg
Technical Lead

Parlez avec un de nos experts dès aujourd'hui!

Contactez notre équipe pour discuter de vos initiatives et découvrir comment Chakray peut vous aider à atteindre vos objectifs.

Contactez-nous